Magento Themes
Magento Themes
Magento Themes
Magento Themes

Bienvenue dans votre grand marché bio en ligne

LES GRAINES GERMEES

Mais Qui, quoi, dont, où et surtout comment ??

graines germées

Mais que trouve-t-on dans la composition des graines germées ?

Des protéines végétales !

Dans les germes de soja vert et de tournesol, de sésame, d'alfalfa (sorte de luzerne mais plus riche encore) et le brocoli….

Beaucoup de fer !

Tout particulièrement dans le fenugrec, les lentilles, le cresson, les épinards, le fenouil, le sésame, la lentille corail (très belle !!), le brocoli, le quinoa….

Du magnésium !photos graines germées

Dans le blé, les lentilles, le lin, les épinards, le sarrasin, le tournesol, le sésame…

Du calcium !

Dans les lentilles corail (toujours aussi belle !) les azukis (haricots rouges du japon), le cresson, les épinards, le quinoa, le sésame…

Des vitamines B !

Dans les blés, épinards, riz, lentilles….

Des acides gras essentiels !

Dans les graines germées de tournesol, de sésame…

Du phosphore, du potassium, du cuivre !!

Dans les blés, brocolis, carotte, choux, épinards, fenouil, fenugrec, poireau….

Des antioxydants !!

Essentiellement dans l'alfalfa, les blés, le brocoli…

Et une richesse en vitamine C dans toutes les graines germées et particulièrement dans les lentilles, le chou rouge, le brocoli, l'alfalfa, le cresson et la roquette !!

Les graines germées ont aussi un pouvoir alcalinisant. La consommation de céréales et légumineuses germées peut aider à maintenir ou rétablir l'équilibre acido-basique.

Consommer des légumes et fruits frais cueillis dans son jardin, des graines germées et de jeunes pousses, des jus d'herbes permet de bénéficier des avantages d'une alimentation vivante.

Une alimentation vivante, c'est une nourriture biologique végétale, composée d'aliments en pleine croissance qui portent en eux le potentiel de vie.

Une graine maintenue au sec est en dormance. Lors de la germination, le métabolisme de la graine se réveille au contact de l'eau, de la chaleur, de l'air et la plante commence sa croissance.

L'incroyable énergie qu'une graine mise à germer recèle va permettre l'apparition d'un germe et en quelques jours, cette vitalité transformera la graine germée en une toute petite plante. Elle concentre certaines qualités, gustatives et énergétiques, de la plante en devenir.

Les végétaux vivants, comme l'être humain, émettent des vibrations (ondes courtes), il est même possible d'en photographier l'aura dans des conditions particulières (dans un champ électromagnétique par le procédé photographique Kirlian). Un fruit ou un légume cueilli depuis plusieurs heures ne produit plus de vibrations. C'est pourquoi il me semble intéressant de s'orienter vers une alimentation vivante, qui entretient la vie plutôt que d'avaler des calories "mortes".

manger graines germéesLa consommation de graines germées avait cours déjà chez des peuples de l'antiquité, (orge chez les sumériens, froment au début du christianisme, blé chez les celtes...)

Au cours des siècles, la pratique de la consommation des graines germées apparaît ou se voit oubliée selon l'évolution des habitudes alimentaires et des modes de vie. Elle revient au goût du jour pour une alimentation plus saine.

La plus connue des graines germées actuellement est le haricot mungo de la cuisine asiatique commercialisé sous l'appellation erronée de "pousses de soja".

Chaque foyer, même citadin, pourrait, dans un "jardin de cuisine", produire des graines germées de haute valeur alimentaire et ceci toute l'année durant et faire une place de choix à la consommation de crudités et de germinations. Cultiver des graines germées intéresse aussi les enfants, c'est un peu comme reproduire la magie de la nature dans un simple petit bocal ou un germoir.

De préparation simple, les graines germées nécessitent peu de soins, moins d'une minute par jour pour le rinçage, matin et soir, c'est à la portée de tout le monde, d'une préparation rapide, sans cuisson.

La culture des graines germées nécessite peu d'espace et est possible même si l'on ne possède ni jardin, ni terrasse. Les graines peuvent être placées au réfrigérateur la veille de les faire germer. Cela peut influencer favorablement la germination car les graines sont sensibles à la différence de température.

La graine sort de sa période de repos (dormance) par le trempage dans l'eau. Préférez l'eau pure, non chlorée et peu minéralisée et à température ambiante pour le trempage.

Si le trempage dure plusieurs jours, il faut changer l'eau tous les jours. Ce rinçage élimine les inhibiteurs d'enzymes.

Les graines vont se gorger d'eau, c'est l'amorce de la germination, la phase de pré germination. La durée de trempage varie selon la dureté de la graine. Le trempage imbibe les graines et les rend moins dures au toucher. La pré germination est suivie par la phase de germination, proprement dite, au cours de laquelle la graine se transforme. Approximativement pour les petites graines prévoir une nuit de trempage, pour les grosses graines deux nuits.

Mettre les graines à germer, dans un germoir, par exemple. Mettre peu de graines au départ car elles prennent de l'espace en poussant. Ne pas surcharger le récipient pour qu'elles puissent être bien aérées. Le début de la germination peut se faire à l'abri de la lumière. Certains préconisent de recouvrir les graines avec un linge les tous premiers jours, afin de reproduire l'ambiance rencontrée par les graines sous terre.

Les graines ont besoin d'eau, d'air et de chaleur pour se développer. Elles doivent être humidifiées tous les jours, elles sont donc rincées avec de l'eau de préférence à température ambiante et mises à égoutter. Par la suite, il est préférable de les cultiver dans une pièce claire mais à l'abri du soleil direct, pour qu'elles puissent développer de la chlorophylle. L'eau de rinçage peut être récupérée et servir de fertilisant pour arroser les plantes.

Le germe apparaît au bout de quelques jours (quelques heures même pour le tournesol). A consommer deux à trois jours après. En général, elles se mangent crues, mais on peut les ajouter avant de servir à un plat très chaud (par ex. dans de la soupe, en fin de cuisson, après avoir arrêté le feu juste quelques minutes.).

Pour un premier essai, je vous conseille de faire des graines de luzerne (alfalfa), c'est facile et délicieux.

Dans quoi faire germer,à défaut d'un germoir ?germoir

Pour les faire germer, nul besoin d'acheter un germoir ou un matériel sophistiqué, on peut improviser à partir du matériel classique de la cuisine, sans achat de matériel spécifique (par ex. dans la cuve d'un cuit-vapeur).

Le multiservice de Tupperware (avec son panier perforé) ainsi qu'une passoire peuvent convenir.

A défaut d'autre chose, on peut même les faire germer sur une simple assiette. Sur un lit d'ouate humide pour les graines mucilagineuses, ou simplement posées à même l'assiette pour les céréales. Les graines sont ensuite humidifiées une à plusieurs fois par jour (par ex. avec un brumisateur).

 1) Le premier soir mettre une c. à s. de graines cultivées biologiquement dans un bocal et recouvrir les graines d'eau non chlorée (trempage). Le temps de trempage peut être augmenté en hiver.

 2) Le lendemain matin placer un tissu aéré (voile, tulle, moustiquaire, gaze stérile vendue en pharmacie) sur le sommet du bocal maintenu à l'aide d'un élastique. Bien rincer les graines en laissant couler l'eau du robinet dans le bocal, sans retirer le tissu aéré, puis en retournant pour permettre l'écoulement de cette eau de rinçage. Le rinçage débarrasse l'eau des phytates que l'on trouve après dans la première eau de trempage.

  • 3) Placer les bocaux de germination dans un endroit tempéré de préférence, en position oblique, ouverture vers le bas (sur un égouttoir à vaisselle par exemple). Les graines restent humides mais ne stagnent plus dans l'eau. La germination doit se faire dans l'obscurité les premiers jours, en mettant par ex. un torchon sur le bocal, et en veillant aussi à ne pas en recouvrir l'ouverture. L'air doit pouvoir circuler. Les graines doivent être bien étalées sur toute la longueur du bocal, le côté tissu vers le bas.
  • 4) Les graines seront rincées matin et soir, éventuellement davantage, jusqu'à maturité. Ce rinçage élimine les inhibiteurs de croissance hydrosolubles. En été quand il fait très chaud, il est préférable de renouveler le rinçage deux à trois fois par jour afin d'éviter l'apparition de moisissures. En ce qui concerne les graines qui libèrent au bout de quelques jours une enveloppe extérieure ou petite peau qui entourait la graine, prévoyez un "bain de nettoyage" dans un saladier permet de retirer facilement une majorité des enveloppes qui vont venir flotter à la surface de l'eau.
  • 5) Consommer les graines germées ou bien patienter et attendre les jeunes pousses vertes (environ 5 jours) pour les consommer crues en salade.

poussesOn obtient très vite des pousses (en général 2/3 jours), on a ainsi toujours à disposition des aliments d'une extrême fraîcheur au goût savoureux et d'une grande variété car de nombreuses variétés de graines ou légumineuses différentes sont utilisables.

A noter : le semis deux jours avant la pleine lune donne un rendement maximum et facilite la germination.

En cas de mauvaises conditions de cultures (souvent trop d'humidité ou une chaleur mal adaptée), des moisissures peuvent apparaître. Dans ce cas, les germes dégagent une odeur de pourri ou de moisi, sont impropres à la consommation et le germoir doit être correctement nettoyé à l'eau vinaigrée. Ces moisissures ne doivent pas être confondues avec les filaments des fines radicelles. Il est possible de rajouter quelques graines de radis parmi les autres graines, préventivement car elles sont censées éviter la formation de moisissures.

Pour vous donner encore plus envie d'en consommer voici une recette simple et savoureuse !

Salade de pois chiches germés au coulis d'abricots.