Magento Themes
Magento Themes
Magento Themes
Magento Themes

Bienvenue dans votre grand marché bio en ligne

L’histoire du Bio au Maroc

 

Les prémices de l'Agriculture Biologique remontent au début du 20ème siècle selon trois courants principaux en Europe :

 -       En Autriche : Rudolph Steiner remet en cause les principes de l'agriculture moderne. Il est à l'origine de l'agriculture bio-dynamique (Demeter) basée sur le compostage, la prise en compte des forces telluriques (de la terre) et cosmiques dans les pratiques agricoles.

-       En Suisse : les docteurs Hans Muller et Hans Peter Rusch incitent à l'autonomie des producteurs, au respect de la terre et des filières les plus courtes possibles.

-       En Angleterre : l'agronome Albert Howard préconise la fertilisation des sols par l'humus, l'emploi de fertilisants obtenus à partir de substances renouvelables et compostées.

 Les premières productions biologiques ont débuté au Maroc en 1986 dans la région de Marrakech avec la culture de l'olivier et dans la région de Benslimane avec les agrumes. Alors que les spéculations se diversifiaient autour de Marrakech, la région d’Agadir connaissait ses premières tentatives avec les cultures maraîchères, notamment la tomate, puis les plantes aromatiques et médicinales, puis les produits exotiques. D’autres régions ont commencé à s’intéresser à la production biologique, Skhirat, El Jadida-Azemmour. Ce mouvement était porté essentiellement par des initiatives privées isolées et des investisseurs européens, encouragés par la demande pour les produits Bio en Europe, en pleine croissance, ainsi que par les facilités octroyées par l'Etat marocain dans le secteur agricole.

 

La convergence des professionnels a eu lieu en avril 2010 et l’Association Marocaine de la Filière des Productions Biologiques (Amabio) a vu le jour, regroupant un grand nombre d'opérateurs de la filière. Les années 2015-2016 ont représenté le couronnement ultime de ce processus organisationnel avec la mise en place de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de la filière Bio (Fimabio).

 

Par ailleurs, un collectif de professionnels, le Club des Entrepreneurs Bio, s’est mis en place ces dernières années afin de travailler sur la filière cosmétique, celle des compléments alimentaires et celle des produits diététiques. Cette association a pour vocation d’entamer dans les meilleures conditions des discussions approfondies sur les textes de loi et la réglementation, ainsi que les programmes de développement, avec le Ministère de l’Agriculture, avec le Ministère de la Santé et avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie. L’objectif majeur de ce regroupement est de devenir un accélérateur de création d’entreprises dans les domaines de produits transformés, à grande valeur ajoutée.

 

La loi marocaine 39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques a été adoptée en décembre 2012 et a défini le champ d'application, les règles de production, de préparation et de commercialisation des produits biologiques, et a réglementé la Commission Nationale de la Production Biologique, le système de contrôle et de certification des produits biologiques ainsi que les conditions d'étiquetage se rapportant aux produits issus du mode de production biologique. Les différents textes d'application ont été élaborés et adoptés les uns après les autres :

 -          Arrêté approuvant le règlement intérieur de la Commission Nationale de la Production Biologique ;

-          Arrêté fixant le modèle de signe d’identification visuel ou « logo » à opposer sur les produits biologiques (Fig. III.5) ;

-          Arrêté portant homologation et publication du cahier de charges type de la production végétale ;

-          Arrêté relatif aux prescriptions du cahier des charges type de la production animale ;

-          Arrêté relatif aux prescriptions du cahier des charges type de la production aquacole biologique ;

-          Arrêté portant publication du cahier des charges des produits alimentaires préparés ;

-          Arrêté relatif aux modalités de reconnaissance de l’équivalence ;

-          Arrêté relatif à l’agrément des organismes de contrôle et de certification.

 

 

Reconnaître un Produit Bio Qui Contrôle L'activité Bio ?